Dernière née d’une famille nombreuse catholique et pratiquante, Michèle Massina est intéressée très tôt par l’aspect spirituel de la vie. Elle a une enfance heureuse et dynamique partagée entre le sport et la musique. Tout en suivant un cursus complet en académie (Chênée) : piano, clarinette, chant, elle fait des humanités sportives à l’Ecole d’Education Physique de Loncin, où elle se découvre une passion pour l’anatomie.

C’est à 12 ans que son univers intérieur bascule une première fois suite à une expérience de mort imminente. Moment d’une force et d’une beauté indicible. Elle taira cette expérience pendant près de 30 ans. Néanmoins, sa curiosité est éveillée, elle découvre les livres du Docteur Raymond Moody «La vie après la vie», d’Elisabeth Kübler-Roos, de Rampa, d’Anne Givaudan et Daniel Meurois... L’exploration des différentes dimensions de l’humain devient son fil d’Arianne, une grande quête débute.

A 17 ans, accompagnée par un de ses frères, elle rencontre le Docteur Danièle Stiénnon, fervente disciple de Sri Aurobindo et de Mère, qui leur enseigne une vision de la vie plus large que ce que la religion leur avait proposé.


Elle hésite entre étudier la Médecine et la Musique. A 18 ans, elle opte pour le Conservatoire Royal de Liège où elle obtient en 1985 un diplôme d’aptitude pédagogique à l’enseignement du solfège avec le célèbre pédagogue liégeois Jacques Fourgon.

Tout en étant étudiante, elle fonde un foyer. C’est là qu’une deuxième expérience spirituelle survient lors d’une fausse couche. Le fil d’Arianne est toujours actif. Ses recherches intérieures continuent, ses deux enfants arrivent et la comblent.

Durant cette période, elle étudie le piano au Conservatoire avec François Thiry puis le chant. En 1996, elle décroche un premier prix de chant et d’art lyrique avec Greta Dereyghere. Dès lors elle débute une carrière de scène : oratorios, récitals avec piano & orchestre, opéra, théâtre, C.D...


Elle peaufine sa formation de chanteuse en France (Metz) dans la classe de perfectionnement d’Udo Reinemann.

En 2001, elle y obtient une licence de concert en chant opéra et une licence de concert en lieder et mélodies.

C’est une époque où la vie lui propose un grand tournant et des expériences difficiles : divorce, séparation d‘avec ses enfants, cancer. Le fil d’Arianne est sollicité, ouverture aux médecines alternatives et découverte de la MLC©.


En 2002  elle entre au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Ludovic de San. Elle y présente sa vision pédagogique du travail du corps comme support de la voix et décroche le diplôme d’aptitude pédagogique à l’enseignement du chant avec la plus grande distinction et félicitations du jury.


Elle pratique assidûment la Méthode de Libération des Cuirasses développée par Marie Lise Labonté.

Cette méthode confirmant ses découvertes personnelles entre le corps et la voix, elle entreprend la formation avec Marie Lise Labonté à Lyon et obtient le diplôme de praticienne  MLC© en 2006 .

La santé est revenue, les recherches intérieures prennent une forme plus palpable. Elle étudie différentes pratiques de massage dont le Drainage Lymphatique et la Lympho-Energie.


Depuis 2002 elle affine sa méthode d’apprentissage du chant.


En 2004, elle décide de développer, parallèlement à ses activités de musicienne, le sport intensif.  De 2008 à 2013 elle fait partie de l’Equipe Nationale des Elites Belges de Tir à l’Arc. Elle remporte de nombreux podiums au niveau national, décroche le titre de Championne d’Europe par équipe en 2010 et gagne la médaille d’or aux Jeux Mondiaux Master en 2013 à Turin (WMG).


Afin de développer au mieux son potentiel sportif , elle travaille avec Manuel Dupuis, psychologue et coach mental avec qui elle prépare le championnat d'Europe 2010. Passionnée par cette matière, elle  commence une formation à l’entraînement et à la préparation mentale des sportifs avec lui  : Psycho-Sport asbl et une autre formation en coaching mental à l’institut BAO/Elan Vital de Bruxelles. Elle y obtient sa certification en tant que coach en 2011.


En 2012, une expérience d’agression fait à nouveau basculer son univers intérieur. Six mois plus tard, l’angoisse post-traumatique qui en résultait est effacée en un week-end grâce à l’EMDR.

C’est à ce moment qu’elle retrouve ses livres d’adolescence écrits par Anne Givaudan et Daniel Meurois. Le fil d’Arianne la mène aux Soins Esséniens qui lui apparaissent comme le point de rencontre de toutes ses expériences passées : la globalité de l’être. Elle suit la formation de 3 ans en Lecture d’Aura et Soins Esséniens avec Anne Givaudan et le Docteur Antoine Achram et en obtient le certificat en Novembre 2016.


L’été 2004, elle avait traversé la Mongolie et était littérallement tombée «en amour» avec ce pays et la musique de la langue. Le fil d’Arianne voyage. Depuis 2014 elle y développe avec son mari, Simon de Wrangel, un programme d’aide aux orphelins et enfants des rues : récolte de dons en Belgique, cours de tir à l’arc et de musique à Ulaan-Bator.

Parrallèlement  elle y rencontre un mentor qui la soutiendra dans sa formation aux soins Esséniens et la forme actuellement à la médecine traditionnelle énergétique de ce lointain pays.


En ce moment Michèle Massina enseigne le chant et la didactique générale au Conservatoire Royal de Bruxelles.

Elle continue à explorer avec passion l’être humain, par le biais de la voix, du corps, du mental et des soins énergétiques.  Un de ses rêves serait de collaborer avec la médecine occidentale pour accompagner les malades vers leur guérison intérieure et extérieure.

  1. Coupe du Monde

  2. Ogden / USA

  1. Cherubino / Mozart  

  2. Espace Senghor

  1. Cours de piano

  2. Ulaan-Bator / Mongolie